Quel matériau choisir pour son piercing ?

2014
Partager :
Quel matériau choisir pour son piercing ?

L’organisme humain est très sensible et sacré. C’est pourquoi, que ce soit un aliment, un liquide ou encore de bijoux, il est important de prendre garde à ce que vous y mettez. Pour la guérison de votre piercing par exemple, vous devez bien choisir les matériaux. Voici quelques matières pour vous aider.

Acier chirurgical

Pour votre piercing, vous pouvez opter pour l’acier chirurgical. Grâce à ses principes médicaux, il respecte les normes APP et peut être une meilleure solution dans le cadre d’une guérison en cours. Il s’agit d’une matière spéciale, le plus souvent employée par des professionnels pour un usage dans le corps. Mais, retenez bien ! On distingue plusieurs variétés d’aciers chirurgicaux qui sont tout aussi distincts l’un de l’autre. C’est pourquoi, il est important de dénicher une altérité inoffensive pour plus de sécurité. Pour faire court, un piercing en acier chirurgical peut être plus bénéfique que bien d’autres.

Lire également : Les indispensables accessoires masculins pour se démarquer et affirmer son style

L’or, une matière adaptée

En dehors de l’acier chirurgical, vous pouvez penser à l’or qui est sans doute un excellent matériau. Et pour ce qui est des métaux, vous en trouverez de divers grades, en fonction de votre budget. À noter que plus la qualité est optimale, plus le métal sera pur et limpide. Aussi, cela permettra-t-il d’éviter les soucis d’éventuels allergènes et d’alliages. Il faut comprendre que l’or est une matière consistante spécialement adaptée au corps humain, lorsque le bijou ne renferme pas de nickel. À cet effet, 14 carats ou plus pourront déjà bien jouer le jeu, en ce qui concerne les piercings en recouvrement. Pendant que le blanc et le jaune peuvent y convenir, vous pouvez choisir le rose dans le cas d’une guérison complète.

Titane, un matériau de choix pour les peaux sensibles

Le titane a de plus en plus la cote. C’est un matériau qui convient parfaitement aux peaux sensibles, puisqu’il est hypoallergénique et résiste à la corrosion. Il ne renferme pas de nickel ni d’autres métaux réactifs, ce qui évite les irritations cutanées et les risques d’allergie. Le titane implantable est idéal pour le piercing, car il supporte une exposition prolongée au corps humain sans subir aucune altération.

A lire également : Quel collier avec un décolleté plongeant ?

Au-delà des aspects physiologiques, le titane possède aussi des qualités esthétiques intéressantes pour les amateurs de piercings. Il peut être anodisé dans une gamme de couleurs variées : bleu électrique, vert pomme ou encore violet profond. Cette technique permet non seulement d’ajouter une touche personnelle à votre bijou mais aussi de le rendre plus résistant aux rayures et autres agressions extérieures.

Certainement l’un des matériaux les plus populaires chez les professionnels du métier, le titane se décline en plusieurs grades différents selon sa qualité : Grade 1 Commercially Pure (CP), Grade 2 CP Titanium ou encore Grade 23 Ti6Al4V ELI (Extra Low Interstitials). Optez pour un grade élevé si vous voulez investir dans un bijou durable avec une longue durée de vie.

Les risques liés aux piercings en matériaux non adaptés

Bien que le choix du matériau soit essentiel pour éviter les complications, certains amateurs de piercing peuvent être tentés de choisir un bijou en métal fantaisie ou à bas prix. Il faut prendre conscience des risques liés à l’utilisation d’un matériau non adapté.

Effectivement, ces matériaux bon marché tels que le laiton ou le cuivre contiennent souvent des allergènes qui peuvent causer des réactions cutanées sévères telles que des démangeaisons, des rougeurs et même une infection. Ils ne sont pas stérilisables et ne résistent pas à la corrosion, ce qui peut entraîner une perte de qualité rapide du bijou.

Les piercings effectués avec ces types de matériaux ont aussi tendance à cicatriser plus lentement voire difficilement. Le corps rejette souvent ce type d’objet étranger car il n’est pas conçu pour être implanté dans l’organisme humain et cela peut entraîner des douleurs importantes au niveau du piercing.

Il est donc fortement recommandé aux personnes souhaitant se faire percer d’éviter ces matériaux peu coûteux au profit de ceux conçus spécifiquement pour les piercings, comme le titane implantable ou encore l’acier chirurgical 316LVM. Ces deux métaux sont reconnus pour leur sécurité et leur durabilité, ainsi que leur capacité à minimiser les risques infectieux grâce notamment à leur facilité en termes de stérilisation.

Partager :